10 spécialités culinaires de l´Île Maurice

Sous ses airs de paradis terrestre, l’Île Maurice cache tout un univers de parfums, de saveurs et de couleurs à peine imaginable. À travers sa cuisine particulière, l’île revendique les influences européennes, asiatiques et africaines qui ont marqué son histoire. Ce serait une belle erreur de ne pas joindre la découverte des plages et des paysages à une découverte plus sensorielle des saveurs de la cuisine locale.

Les Mauriciens peuvent être fiers de la diversité de leur cuisine. La cuisine de l’île est un voyage qui vous conduira des épices de l’Inde aux saveurs fortes d’Afrique en passant par la minutie de la cuisine chinoise et l’esthétique des plats européens. Un patrimoine que l’Autorité de Promotion du Tourisme de l’Île Maurice ne cesse de mettre en avant.

L’île aux mille saveurs

La cuisine de l’île est réputée sur la scène gastronomique internationale. Vous pourrez facilement la découvrir à une table d’Hôte chez l’habitant, tout en profitant de l’ambiance décontractée et de l’accueil chaleureux. Mais pour avoir accès à l’intégralité du répertoire, rien ne vaut une place à la table d’un restaurant spécialisé.

Poulet à la créole

Un plat à base de riz, de féculents et de chatinis qui font ressortir le goût de la volaille. La recette a autant de versions qu’il y a de Mauriciens, mais tous s’entendront pour dire que c’est l’un des plats emblématiques de la diversité de l’île. Un plat qui vous sera servi au « Crocodile affamé ».

Le Routard 2015 en a d’ailleurs fait l’éloge :

« Camouflé dans la verdure, un agréable resto-terrasse en surplomb du parc, qui propose du croco à toutes les sauces, au gingembre, au curry ou aigre-doux. Les méfiants peuvent se contenter de tester les beignets de croco. Le goût de sa chair se situe entre le poulet et le poisson : ça varie selon l’âge de la bestiole ! Également de la cuisine mauricienne et française pour ceux qui ne seraient pas tentés par le croco. »

Brochettes de crocodile

Crédit photo: Le Crocodile Affamé

Le vindaye au poisson

C’est sans surprise que le poisson et les produits de la mer prennent la première place dans ce classement. Après tout, c’est d’une île dont il est question. Les Mauriciens ont su tirer des interminables étendues d’eau qui les entourent de quoi survivre, et leurs recettes de poisson au curry, vindaye de poisson grillé, montrent à quel point ils s’en sont bien sortis.

Le vindaye est un curry à base de moutarde, de piments et de gingembre auquel l’on ajoute du poisson. C’est un plat aux saveurs fortes qui se fait parfaitement avec tous types de poissons ou de fruits de mer. Prenez place dans l’ambiance presque intime qui règne « Chez Rosy » pour y découvrir ces saveurs exquises.

La rougaille

Plat typiquement mauricien, la rougaille est une sauce de tomates généreusement assaisonnée à l’ail. Un plat que tous les Mauriciens connaissent et que vous devrez absolument tenter une fois sur place. Rendez-vous donc à la « Maison Euréka » pour déguster une version à base de cacahuètes accompagnée d’un curry de poisson, de poulet ou de bœuf.

La salade de poulpe

Pour les plus aventureux, le tourisme culinaire s’accompagne de dégustations osées. Le poulpe n’est pas un plat auquel la plupart des visiteurs sont habitués. Mais ça ne les empêche pas de succomber aux délices de la salade de poulpe. Une spécialité mauricienne dont « Le Capitaine Restaurant » a fait son plat-signature. Un restaurant au cadre idyllique où vous pourrez profiter de la vue imprenable sur la mer tout en dégustant vos plats.

Soupe de poulpe

Les plats à base de légumes

Tous les plats mauriciens ne sont pas faits de surprises et de saveurs fortes. Pour les végétariens, le restaurant « Le Fangourin » propose des plats végétariens à son menu. Il s’agit d’une grande assiette de dégustation des spécialités végétariennes mauriciennes. Vous y trouverez des « brèdes », qui sont des feuilles comestibles en tous genres : épinards, chouchou, oseille, songe, cresson, etc. Un mélange assurément vert d’où ressortent les saveurs de chaque élément.

Les plats chinois

Il n’y a pas que les produits de la mer qui remplissent les assiettes mauriciennes. La cuisine de l’île, c’est aussi la cuisine chinoise que les chefs locaux ont su adapter. Meilleur exemple de cette adoption culinaire : le restaurant « Domaine Anna », où vous aurez le loisir de goûter au célèbre poulet à la sauce sze chuan, au poulet au tamarin ou à l’émincé de bœuf à la sauce d’huîtres.

Les samoussas

Omniprésents sur l’île, ces encas font partie de l’alimentation principale des Mauriciens. Les samoussas mauriciens empruntent à la recette traditionnelle tout en l’enrichissant. C’est le cas par exemple des samoussas à la patate, au thon ou au crabe que vous aurez le plaisir de goûter « Chez Beny ». Un véritable délice servi en petites portions que vous ne pourrez pas vous empêcher de réclamer encore et encore.

Samoussas

Les chatinis

Il s’agit de mélanges d’épices écrasées. Réputées pour leur goût fort et leur mélange de saveurs étonnants, les chatinis accompagnent sans peine de nombreux plats mauriciens. En prenant une table au « Safran Restaurant », vous pourrez par exemple goûter au chatini à base de safran, d’aubergine et de citrouille avec du loup de mer poêlé et de la sauce nilgiri, tandis que le « Café des Arts » vous proposera des dates farcies au chatini de mangue et de fruits rôtis.

L’arouille

Légume dont on consomme la racine, l’arouille a rapidement intégré l’alimentation mauricienne. Aujourd’hui, elle est l’un des plats représentatifs de l’île. Les habitants en font généralement des gâteaux, mais rien ne vous empêchera de tenter une recette plus originale. Le « Chamarel Restaurant » vous propose des entrecôtes de bœuf avec de la purée d’arouille, des bok choys sautés à l’ail et des pommes d’amour grillées.

Alouda et Dhollpuri

Autre spécialité mauricienne : l’alouda. Il ne s’agit pas d’un plat, mais plutôt d’une boisson exotique servie froide et à déguster lors d’une journée chaude. Faite avec du lait, du sirop de grenadine, des essences de vanille et d’autres ingrédients, c’est un breuvage onctueux dont on ne se lasse pas. Le dholl puri quant à lui est une sorte de galette farcie au chatini, à la rougaille ou au curry.

Même si ces mets ne font généralement pas la une des cartes de restaurants étoilés, vous n’aurez aucun mal à vous en procurer dans les centres urbains. Si vous passez à Port-Louis, rendez-vous au marché pour trouver de l’alouda de première qualité, et au restaurant familial « Chapeau La Paille » pour les meilleurs dholls puris que vous aurez le plaisir de goûter.

Ile maurice banner coucher de soleil

Pour profiter un maximum de votre séjour à l'Ile Maurice, séjournez au Radisson Blu Poste Lafayette Resort & Spa, Mauritius.

Dites-nous ce que vous pensez