Echappée culturelle à Marseille #1 : Au printemps

aashutterstock_377128015

Marseille, les pieds dans l’eau

Du Vieux-Port, il est facile de voguer dans les ruelles pour profiter des richesses de la plus ancienne cité de France.

« Des hauteurs de Marseille, le Vieux-Port, où se reflètent les lumières de la ville, ressemble à la Voie lactée », écrit Franz-Olivier Giesbert. En son cœur, le Radisson Blu Hôtel en est l’un des plus beaux vaisseaux spatiaux avec sa piscine sur le toit qui offre une vue panoramique sur la cité phocéenne. De ses chambres, vous surplombez le Vieux-Port et le fort Saint-Jean, qui abrite le fantastique MuCEM – Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée –, réalisé en 2013 par l’architecte français Rudy Ricciotti. Vous pourrez notamment découvrir, à partir du 4 mars, l’exposition consacrée aux œuvres d’Anne-Marie Filaire.

aaMarseille

Outre la découverte du musée, vous ne manquerez pas de visiter son exposition permanente à la Galerie de la Méditerranée. Les gourmands dégusteront, à petits prix, la cuisine du grand chef Gérald Passédat qui, au dernier étage du MuCEM, a créé un môle avec un bistrot chic, La Table, ainsi qu’une brasserie, La Cuisine. Mais aussi, au-rez-de-chaussée, un kiosque pour grignoter léger et, au fort Saint-Jean, un café et une école de cuisine.

shutterstock_253365010

Avant de vous déployer dans les rues sinueuses, peuplées de bars, de galeries d’art, de centres culturels, vous jetterez un œil sur la programmation pointue du Théâtre de la Criée et ses deux salles, dirigé depuis 2011 par la metteuse en scène Macha Makeïeff. Depuis le 23 mars, le lieu expose les œuvres et portraits de l’artiste Rebecca Bournigault.

aashutterstock_377128015

Puis, de la place du Général-de-Gaulle, vous emprunterez la rue de Paradis qui regorge de trésors, de boutiques de luxe, de commerces et de restaurants. Vous n’hésiterez pas à pousser plus loin vers la Cité Radieuse, imaginée par l’architecte Le Corbusier. En plein ciel, le designer Ora-ïto a conçu un espace de création artistique, le MaMo (Marseille Modulator), ouvert à tous.

Dites-nous ce que vous pensez