L´avenir de la conception d´hôtels écologiques

À la fin du mois, le meilleur jeune talent du Royaume-Uni en matière de design, ingénierie et construction sera récompensé lors de l'annonce des lauréats du concours « Hotel Underground », pour lequel il était demandé aux élèves du secondaire de créer un plan et un modèle 3D d'un hôtel sur le thème de James Bond.

 

Chez Radisson Blu, nous sommes ravis de soutenir ce concours par le biais de notre défi « Think Planet », qui propose aux équipes d'encourager les clients d'Hotel Underground à mieux respecter l'environnement en créant une solution innovante pour éliminer les déchets dans les chambres d'hôtels et les espaces publics.

 

Mis en place en 2012, Think Planet représente notre engagement à réduire notre consommation d'énergie de 25 % en cinq ans.

Alors que le concours entre dans sa phase finale, avec la révélation des noms des lauréats régionaux le 7 novembre, nous voulions nous plonger un peu plus dans le monde de la conception d'hôtels écologiques, et avons saisi cette opportunité pour nous entretenir avec le designer industriel Bronwynn Welsh, propriétaire de Doos Architects, un cabinet d'architectes spécialisé situé à Stockholm, qui a conçu plusieurs hôtels Radisson Blu à travers l'Europe…

Bronwynn

Qu'est-ce qui vous a donné envie d'entrer dans le monde de l'hôtellerie, de l'architecture et du design ?

Quand j'étais petit, j'adorais jouer aux Lego. J'en garde des merveilleux souvenirs, les briques pouvaient se transformer en n'importe quoi, une pyramide, un château ou une maison de rêve. En grandissant, ma passion pour les briques et les bâtiments a grandi aussi, et j'ai commencé à explorer et à découvrir de nouveaux lieux, des cathédrales aux centres commerciaux, en passant par les maisons de mes amis, et j'ai aussi commencé à concevoir comment l'espace et la forme donnent un sens à ce qui les entoure.

 

Pour comprendre l'hôtellerie, il faut comprendre le sens du mot « logement ». Un logement est un espace qu'une personne peut identifier comme un chez-soi parce que c'est un lieu où elle se sent bien. De nos jours, c'est exactement ce que sont les hôtels. Un chez-soi temporaire où le client se sent spécial, bien accueilli, et où ses besoins et ses attentes sont satisfaits.

 

Les hôtels sont assez souvent sous-estimés, pourtant ils sont complexes : ce sont des bâtiments en mouvement constant, qui ne sont jamais fermés ; des espaces agréables où les clients ont besoin de tranquillité et de confort ; et des lieux de travail où les employés doivent bénéficier des meilleures conditions possibles pour que les clients soient épanouis.

Sans oublier qu'il faut répondre à tous ces besoins en respectant le budget et les délais impartis, qu'il s'agisse d'une construction ou d'une rénovation. Ce sont à ces contraintes que j'aime m'attaquer, pour arriver à la meilleure solution avec le client.

 

Quand avez-vous commencé à penser au développement durable, et comment ces idées se sont-elles intégrées à votre travail au fil des années ?

Nous vivons actuellement dans une société consumériste et nous tenons le confort pour acquis. Le développement durable est né de la prise de conscience que nous ne pouvions pas continuer à vivre en consommant en manière excessive des ressources limitées sur une terre surpeuplée. Le développement durable est donc devenu synonyme d'un monde meilleur.

 

Avec le réchauffement climatique et la raréfaction des matériaux, nous suivons des démarches de plus en plus innovantes dans la conception d'environnements hôteliers durables. Au départ, cela se limitait aux choix des produits et matériaux, et cela a certainement poussé les designers à trouver les solutions les plus innovantes possibles. La hausse de la demande a conduit à un élargissement de la gamme de produits, et aujourd'hui, c'est devenu la règle plutôt que l'exception.

EastMidlands

Quels changements d'approche avez-vous vu pu constater ces dernières années en matière de conception d'hôtels écologiques ?

Les fournisseurs de meuble sont de plus en plus responsables et proposent des produits labellisés en s'approvisionnant en matériaux renouvelables, tandis que les fournisseurs de salles de bain proposent des produits qui réduisent la consommation d'eau. Les promoteurs cherchent davantage à obtenir une certification verte BREEAM (Europe) ou LEED (USA) pour leurs bâtiments.

 

Pour la prochaine décennie, où pensez-vous que le secteur hôtelier se situera en matière de design durable ?

Pour moi, cela dépend de la demande des consommateurs - les clients attendent à présent des hôtels qu'ils prennent le développement durable au sérieux. Comme je l'ai dit, c'est maintenant la règle plutôt que l'exception. Les questions de développement durable comptent parmi les priorités des hôteliers ; ils savent qu'ils doivent faire leur part pour réduire leur impact sur l'environnement et, parallèlement, ils tirent des bénéfices de la réduction de la consommation d'eau et d'énergie, qui permet de réduire leurs coûts de fonctionnement sur le long terme.

 

Quelles sont les principales difficultés en matière de conception d'hôtels écologiques ?

La plus grande difficulté est d'obtenir le statut de bâtiment autonome pour les bâtiments rénovés ou existants, qui indique que le bâtiment ne consomme aucune énergie, c'est-à-dire que la quantité totale d'énergie utilisée par le bâtiment chaque année est similaire à la quantité d'énergie renouvelable créée sur le site.

De plus en plus de nouveaux bâtiments sont construits pour obtenir le statut de bâtiment autonome, mais cela nécessite un investissement initial plus élevé qui peut évidemment poser problème.

 

Dans quelle mesure est-il possible pour les hôtels d'obtenir un équilibre entre investir dans l'environnement pour le bien de la planète et leurs bénéfices ?

Les hôteliers sont vraiment à l'avant-garde en matière de développement durable car ils créent de meilleures normes environnementales pour leurs clients et leur personnel, c'est une forme d'héritage pour les générations futures. Le développement durable peut aussi être un puissant outil marketing lorsqu'il faut donner une identité à la marque et la différencier des autres.

GothenburgRiverside

Parmi les innovations récentes en matière de conception d'hôtels écologiques, quelle est celle qui vous a le plus impressionné ?

En trois mots : les jardins de toit ! Leurs avantages sont infinis. Ils réduisent la consommation d'énergie en absorbant la chaleur et en remplissant une fonction d'isolation pour les bâtiments, ce qui contribue ensuite à réduire la pollution de l'air et l'émission de gaz à effet de serre. Cet environnement naturel peut avoir un impact positif sur la santé humaine, sans oublier qu'il améliore la qualité de vie et offre un habitat à de nombreuses espèces. Un jardin de toit est également un fantastique ajout aux espaces publics d'un quartier et peut créer une oasis spectaculaire, un écrin de nature au milieu d'une grande ville.

 

Est-ce difficile d'associer un design radical avec les besoins pratiques et quotidiens d'un hôtel ?

C'est quelque chose qui devient sans doute plus facile, les fournisseurs proposent de plus en plus de produits durables, il est donc plus faisable de choisir des solutions à la fois durables et appropriées aux besoins pratiques et quotidiens d'un hôtel. Aujourd'hui, il n'y a plus de compromis à faire pour associer le design, la fonctionnalité et l'écologie.

 

Chair Lobby Goth

Parmi les projets que vous avez réalisés pour Radisson Blu, quel est votre préféré et pourquoi ?

Ce doit être le Radisson Blu Riverside Hotel, à Göteborg. Nous avons suivi un thème urbain éclectique inspiré par son emplacement dans Lindholmen, un quartier porté vers les sciences et les technologies, ainsi que par son passé de construction navale. C'est tellement gratifiant de lire les nombreux avis positifs des clients qui nous disent à quel point ils ont apprécié leur séjour là-bas.

Dites-nous ce que vous pensez