La Route de De Vinci

Léonard De Vinci : toujours l'un des hommes les plus célèbres de la planète, près de 500 ans après sa mort. Mais ce n'est pas étonnant, si l'on pense à tout ce qu'il a accompli.  La page Wikipédia qui lui est consacré le décrit comme un « peintre florentin et un homme d'esprit universel, à la fois artiste, scientifique, ingénieur, inventeur, anatomiste, peintre, sculpteur, architecte, urbaniste, botaniste, musicien, poète, philosophe et écrivain. »  Pas mal, non ? Surtout qu'il excellait dans chacune de ces disciplines.

 

Bien que la première manifestation de son génie ait été musicale, il est peut-être mieux connu pour avoir « pré-inventé » des machines volantes, des parachutes, une tourelle de plongée et des systèmes de défense militaire ; et encore davantage pour plusieurs de ses tableaux. Et juste au cas où vous ne le sauriez pas, contrairement à l'idée souvent répandue, il n'a pas inventé les ciseaux, et De Vinci n'est pas son nom de famille, mais celui de sa ville d'origine dans l'ancienne république de Florence, la Toscane contemporaine.

 

Revenons-en à sa peinture : ses quatre tableaux les plus connus se trouvent dans quatre des villes les plus intéressantes d'Europe, Paris, Milan, Venise et Cracovie. Ce sont respectivement la Joconde (ou Mona Lisa), la Cène, l'Homme de Vitruve et la Dame à l'hermine. Chacune est à proximité d'un hôtel Radisson Blu, mais toutes ne sont pas forcément faciles à voir. Cependant, avec quelques astuces de notre part, vous pourrez voir tous ces chefs-d'œuvre dans toute leur magnificence.

 

La Joconde

Commençons par Paris, qui abrite la Joconde (Mona Lisa de son petit nom). Elle vit dans un des plus grands musées du monde, le Louvre. Le tableau lui-même est extrêmement protégé, enfermé dans un écrin de verre blindé, ce qui est fort compréhensible. La Joconde a été volée au Louvre en 1911, et bien que Picasso ait été brièvement interrogé après sa disparition, c'est en fait un employé du musée qui l'avait prise : il pensait qu'elle devait retourner en Italie, et a été arrêté alors qu'il essayait de la vendre à une galerie d'art de Florence. En 1956, elle a subi deux actes de vandalisme, et les tentatives suivantes ont été repoussées par l'écrin de verre.

 

C'est une des grandes attractions du Louvre, qui attire toujours une grande foule, mais il est possible de passer un moment seul avec elle, ou au moins, sans trop de personnes autour. Plutôt que de passer par l'entrée principale (la célèbre pyramide de verre), descendez dans le Carrousel du Louvre (un centre commercial), vous verrez une entrée juste à côté de l'arche sur le côté ouest du musée.  Vous pouvez y entrer à 8h30, ce qui signifie que vous serez prêt à 9h pour l'ouverture des portes, sans vous retrouver dans une immense file d'attente (comme celle de l'entrée principale).  Autre conseil, n'emportez pas de sac pour ne pas avoir à passer les contrôles de sécurité. Puis prenez le premier escalator et enfin l'ascenseur juste devant vous. Vous atterrirez juste en face de Mona Lisa… profitez de ce moment, vous serez bientôt rejoint par la foule montant les escaliers quatre à quatre pour la voir. Et ne soyez pas surpris par sa petite taille, seulement 77 cm de haut sur 53 cm de large.

 

La Cène

À présent passons à ce qui est sans doute le deuxième tableau le plus connu au monde : la Cène de De Vinci. Celui-ci est beaucoup plus grand, environ 8,5 mètres de large sur 4,5 mètres de haut, et est peint sur le mur du réfectoire du Couvent Santa Maria delle Grazie, à Milan. De Vinci l'a commencé en 1495 et terminé trois ans plus tard. Il s'est servi de méthodes nouvelles pour le créer, et la peinture a ainsi malheureusement commencé immédiatement à se détériorer. Elle a subi tellement de restaurations en 500 ans que d'aucuns disent qu'il ne reste aujourd'hui plus rien de l'original. Cela reste toutefois un site splendide.

 

Outre une restauration quasi-constante, la peinture a survécu au découpage d'une porte en son centre, aux jets de pierres des troupes françaises révolutionnaires et même à une bombe de la Seconde Guerre mondiale qui a détruit une grande partie du bâtiment.  À présent, elle n'a plus que des admirateurs. Si vous souhaitez la voir, il faut réserver, parfois plusieurs mois à l'avance. Essayez de le faire en ligne, et si vous ne parvenez pas à obtenir la date souhaitée, tentez de téléphoner, c'est parfois ce qui fonctionne le mieux. Une fois votre ticket obtenu, vous avez droit à 15 minutes à l'intérieur, en petit groupe, suffisamment de temps pour vous nourrir de l'extraordinaire beauté de ce chef-d'œuvre universel.

 

« Il y a trois sortes de personnes : celles qui voient, celles qui voient quand on leur montre, et celles qui ne voient rien ». Léonard De Vinci

 

L'Homme de Vitruve

Une autre de ses créations, l'Homme de Vitruve, est connue et reconnue dans le monde entier : ce dessin à l'encre et à la plume sur papier montre un homme en deux positions superposées, les bras et les jambes écartées, prenant place dans un cercle et un carré. C'est un magnifique exemple de l'extraordinaire sens des proportions de De Vinci, et l'exemple absolu de son esprit à la fois scientifique et artistique.

 

Il est conservé à la Gallerie dell'Accademica à Venise et, comme la plupart des œuvres sur papier, il est rarement exposé pour le public. Il est parfois prêté, très rarement, mais si vous souhaitez le voir, il vaut mieux vérifier régulièrement le programme du musée.

 

La Dame à l'hermine

Partons en Pologne pour admirer le quatrième des chefs-d'œuvre de De Vinci : la Dame à l'hermine. Elle était la jeune maîtresse du Duc de Milan, l'employeur de De Vinci à l'époque. Les techniques et les matériaux utilisés étaient relativement nouveaux au moment de sa création (1489) et l'œuvre a fait l'objet de nombreuses convoitises tout au long de son histoire. En 1939, elle a même été saisie à la Pologne par les Nazis, et est restée cachée jusqu'à ce que les Alliés la récupèrent à la fin de la guerre.

 

En général, elle est conservée au musée Princes Czartoryski, mais pour sa restauration, elle a passé quatre ans au château royal de Wawel. Elle doit retrouver son musée en 2014. Ces deux lieux ne permettent qu'à un nombre limité de personnes de voir la peinture, et l'exposent seule dans une pièce ne contenant aucun autre tableau. Vérifiez où elle se trouve avant de partir la voir.

 

Pour résumer : un homme, quatre chefs-d'œuvre, et quatre raisons de visiter quatre villes merveilleuses.

Dites-nous ce que vous pensez